Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 23:00

Les alignements mégalithiques de la région de Carnac sont répartis sur un vaste territoire  de 15Km de long s'étendant de la rivière d'Etel à la rivière de Crac'h, sur les communes de Belz, Erdeven, Plouharnel, Saint-Pierre-Quiberon, Carnac et la Trinité-sur-Mer dans le Morbihan (56).

Alignements du Ménec à Carnac.


Carnac est le site mégalithique le plus connu de Bretagne, et l'un des plus célèbres du monde, avec Stonehenge en Angleterre ou Newgrange en Irlande. Sur la seule commune de Carnac, les alignements sont répartis sur trois "champs" principaux sur une longueur de 3,9 Km, et comptabilisent 2934 menhirs disposés essentiellement en une dizaine de files parallèles. Outre les alignements, on peut voir également à Carnac de nombreux dolmens et tumulus datant approximativement de la même époque, entre -5000 et -3000 ans avant notre ère.

 


Alignements de Kermario, Carnac (photo personnelle retouchée afin de faire disparaître les grillages)


Les files des alignements de la ville de Carnac sont globalement orientées d'Est en Ouest sur les sites suivants:
. Kerlescan
. Le Manio
 et kermario
. Toul-Chignan et Le Ménec 



Plan général des alignements de Carnac


Ils sont complétés à l'Est par l'alignement du Petit Ménec à la Trinité-sur-Mer.

Ils se prolongent à l'ouest et au nord de Carnac sur les communes voisines:
. Les alignements de Saint-Pierre-Quiberon
.
Les Menhirs de Sainte-Barbe et ceux du Vieux-Moulin à Plouharnel
. Les Alignements de Kerzerho à Erdeven
. Le site démantelé des Alignements de Kerdruellan à Belz. 



Alignements de Kerzerho à Erdeven
 

Le sous-sol de Carnac est constitué par un granit clair et légèrement feuilleté qui affleure en de nombreux endroits, rendant le site propice à la construction de mégalithes. Les menhirs des alignements ont l'aspect de blocs restés bruts, parfois de forme très irrégulière. On peut y voir de nombreuses marques d'érosion qui laissent penser qu'ils ont été récoltés à l'affleurement plutôt qu'extraits en carrière.

Les principaux alignements de Carnac comprennent chacun entre 10 et 13 files de menhirs sur une largeur moyenne de 100m et une longueur pouvant dépasser un kilomètre. L'alignement du Ménec, considéré comme le plus complet du site, contient en tout 1170 pierres. Les menhirs des alignements sont de taille et de forme très variables, les plus petits mesurent environ 50cm et le plus grand, situé à Kermario, est aujourd'hui couché et mesure 6,42m de longueur. Les menhirs sont en général disposés par ordre de taille au sein de chaque groupe, les plus grands se trouvant le plus souvent vers la partie ouest du champ. C'est le site de Kermario qui a conservé les plus grands mégalithes alignés.

 


Vue aérienne des alignements du Ménec.


Le plus grand menhir dressé de Carnac, appelé le Géant du Manio, est situé entre les alignements de Kermario et ceux de Kerlescan. Il s'agit d'un monolithe isolé qui n'est pas associé à une file de menhirs, il est possible qu'il ait été érigé bien avant les grands alignements. Il mesure 5,80m hors sol.

Tous les groupes d'alignements sont bien distincts, ils ont chacun une orientation particulière, et des espaces de plusieurs centaines de mètres les séparent les uns des autres. Certains alignements ont conservé les vestiges d'enceintes mégalithiques, parfois appelées "cromlec'h" ou "oeuf mégalithique". Ce sont des groupes de menhirs disposés en hémicycle ( demi-cercle) situés aux extrêmités Est et Ouest des alignements. A Carnac, les sites du Menec et de Kerlescan ont encore ce type d'enceinte, mais à Kermario elle a aujour'hui totalement disparu; on pense qu'à l'origine tous les champs de menhirs de la région devaient être structurés de cette façon. 

 


Vue aérienne des Alignements de Kermario


Le site de Carnac, aussi impressionnant soit-il, ne présente que les vestiges d'un monument qui fut bien plus important par le passé. Les pierres que l'on voit aujourd'hui ne représentent sans doute que 10 à 20% du nombre total de mégalithes qui furent dressés à la période néolithique. La construction du site se serait étalée sur plusieurs générations, essentiellement entre -4000 et -3000 avant Jésus-Christ, mais il est possible que certains menhirs soient bien plus vieux.

Le nom de Carnac peut se traduire par "le lieu où il y a des pierres", carn en breton signifiant "amas de pierre" (voir cairn). La tradition orale a associé au lieu un nombre incalculable de légendes, et de coutumes, la plus célèbre étant sans doute celle de Saint-Cornely poursuivi par des légionnaires romains qu'il aurait transformés en "une armée de pierre". 

 


Représentation idéaliste des menhirs de Carnac à la période romantique


C'est seulement à partir du XVIII° siècle que des érudits commencent à s'intéresser aux alignements. Bien que le comte de Caylus ait pensé dès 1764 que les mégalithes pouvaient être vieux de plusieurs millénaires, la pensée scientifique et l'opinion publique attribueront ces monuments aux Gaulois et plus largement à tous les peuples Celtes. Cette idée restera dominante jusqu'à la fin du XIX° siècle, et perdure encore aujourd'hui dans l'imaginaire de beaucoup de touristes.

Les théories plus ou moins sérieuses se multiplièrent, expliquant comment et pourquoi autant de menhirs se dressaient ainsi à Carnac. Certains imaginèrent qu'ils étaient le résultat d'un boulversement naturel très ancien, d'autres affirmèrent que les menhirs avaient été érigés en l'honneur de guerriers morts sur un champ de bataille, ou encore que les alignements étaient les vestiges d'un ancien camp romain!

 Au XIX° siècle, apparaissent les théories selon lesquelles, Carnac serait un gigantesque observatoire astronomique, plus ou moins associé à des cultes solaire et lunaire. De nombreuses études se succèdent dans cet axe de recherche, et on découvre à partir de la fin du XIX° siècle la correspondance des files de menhirs avec la position du soleil aux solstices et aux équinoxes, les méthodes de calcul de divers phénomènes astronomiques; des théories souvent passionnantes mais qui ont rarement pu être démontrées.

 


Le Géant du Ménec, carte postale du début du XX° siècle.


En 1832, Murray et Vicars lèvent le premier "plan-masse" des monuments de la région, annonçant les nombreuses études de la fin du XIX° siècle. James Miln, un archéologue écossais, entreprend de vastes fouilles des monuments à partir de 1870. Il lèguera à sa mort, en 1881, les objets recueillis dans la région à la commune de Carnac. Cette collection sera à l'origine du Musée de la Préhistoire J.Miln auquel sera associé le nom de son jeune assistant carnacois, Zacharie Le Rouzic qui se chargera de sa conservation et de son enrichissement, jusqu'à sa mort en 1939. Célèbre pour les nombreuses fouilles et restaurations qu'il effectua sur les sites mégalithiques de la région, il reste encore aujourd'hui la figure emblématique de l'archéologie armoricaine.



Alignements du Ménec


Depuis 1950, le site mégalithique et la station balnéaire de Carnac attirent chaque année un nombre croissant de touristes. On estime à l'heure actuelle la fréquentation des alignements à environ 800.000 vititeurs par an. Depuis le début des années 1990, des grillages ont été installés autour des alignements du Ménec, de Kermario et de Kerlescan afin d'interdire aux touristes de s'approcher des menhirs en dehors des visites payantes organisées par la "Maison des Mégalithes". L'argument évoqué pour justifier l'installation des grillages est que la fréquentation en masse des sites d'alignements avait entrainé une déterioration des sols pouvant provoquer la chute des menhirs!

S'il est possible que 800.000 touristes exercent une influence sur le sol, il est en tout cas évident qu'ils représentent une énorme ressource financière pour ceux qui souhaitent faire du profit grâce à cette "attraction exceptionnelle". C'est ainsi qu'apparait, en parallèle de l'installation des grillages, le projet de construire un parc "Menhirland" dont l'objectif est de couper tout accès gratuit aux alignements, en expropriant les habitants proches des menhirs, et en créant une déviation de la route menant à la Trinité-sur-Mer.

Ce projet a provoqué une vive polémique qui dure depuis près de 20 ans, les nombreux opposants aux grillages et au projet menhirland étant représentés par l'association Menhirs Libres qui milite activement pour la défense des droits des Carnacois menacés d'expropriation et pour une gestion intelligente, pédagogique et résolument non-commerciale de tous les sites mégalithiques de la région de Carnac. L'association souhaite la suppression immédiate des grillages donnant un accès aux alignements libre et gratuit toute l'année, l'aménagement de parkings à différents emplacements près des sites, et des indications vers tous les monuments mégalithiques de la région afin de réduire le phénomène de concentration touristique sur les points les plus célèbres et les plus "rentables".

 


Alignements de Kermario


Je pense qu'il est essentiel que tous les visiteurs des sites mégalithiques prennent conscience de l'importance de cet héritage formidable que nous ont légué les populations qui vivaient ici il y a 6000 ans. Cette prise de conscience et le respect des sites et de leur environnement est l'affaire de tous, elle doit concerner tous les vestiges archéologiques, les plus fréquentés comme les plus modestes, et je ne pense pas que l'interdiction générale d'accès au site soit la bonne méthode pour responsabiliser le public.

Bibliographie:
. Charles-Tanguy Leroux et Yvon Boëlle, Carnac, Locmariaquer et Gavrinis; éditions Ouest-France
. Zacharie Le Rouzic, Carnac: Les Monuments Mégalithiques, leur destination, leur âge; édition de 1960 mis à jour par Maurice Jacq
. Jacques Briard, Carnac terre des mégalithes; éditions Jean-Paul Gisserot 
 
A proximité:
. Cairn de Kercado
. Tumulus Saint-Michel
. Quadrilatère de Crucuno à Plouharnel
. Grand Menhir Brisé  et Dolmen de la Table des Marchand à Locmariaquer 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gaël - dans 56 Morbihan
commenter cet article

commentaires

SEO company 21/08/2014 14:49

The alignment of menhirs makes the place so beautiful. This made the place to be listed as one of the most mythic places to visit.this extends over more than 15 km from the extending from the river Etel River Crac'h on common Belz Erdeven Plouharnel, Saint-Pierre-Quiberon , Carnac and La Trinité-sur-Mer in Brittany.

John Mertens 25/02/2014 15:39

Bonjour,

Actuellement étudiant en master de tourisme à Bruxelles, je dois réaliser un travail sur les sites mégalitiques, dont notamment celui de Carnac.
Je me permets de vous envoyer un e-mail pour savoir si il existe un moyen de trouver des enquêtes de sondage concernant le profil des visiteurs du site de Carnac.
D'avance, merci pour votre aide
Veuillez agréer, madame monsieur , l'expression de mes sentiments distingués.

John Mertens

Stanislas Fonlupt & Geraldine Joigneault 17/02/2010 19:55


Merci pour toutes ces explications complètes.


waty 16/11/2009 23:20


bonjour,
je suis ethnologue et je travaille sur la polémique autour du site mégalithique de Carnac. Je voudrais connaître les auteurs de vos photographies, ainsi que les ayants droits des documents visuels
que vous montrez dans votre billet très intéressant : en vue d'une prochaine publication, je suis à la recherche d'illustrations et je voudrais m'adresser à ces personnes.
d'avance merci,
cordialement,
Bérénice Waty