Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 10:24
Ce dolmen se trouve dans la commune de Trie-Château (60590) dans le département de l'Oise.


Le monument mégalithique qui se trouve dans le bois de la Garenne près de Trie-Château est notamment connu sous les noms de Dolmen des Trois Pierres, Dolmen de la Pierre Percée ou Dolmen de la Pierre Trouée. Il s'agit des vestiges d'une allée couverte en calcaire dont toutes les dalles de couverture de la chambre sont manquantes. Malgré les fortes dégradations, ce dolmen reste impressionnant, en particulier pour son vestibule d'entrée et sa dalle-hublot.

Cette allée couverte, construite sur un modèle influencé par les architectures du nord de l'Europe, daterait sans doute du néolithique final (vers -3000 / -2000 avant notre ère) et aurait été érigée par des populations de la culture dite "Seine-Oise-Marne". La tradition populaire a longtemps attribué à tort ce dolmen à la culture celtique et on entend encore parler parfois de "Pierre Druidique" ou "Autel des Druides".


L'allée couverte est composée d'une chambre rectangulaire d'environ 8m de long, c'est la partie la plus endommagée qui n'a conservé que ses pilliers latéraux. A proximité, on peut voir un certain nombre de pierres couchées qui sont peut être les dalles de couverture disparues. Il est possible que ce monument mutilé, comme beaucoup d'autres dolmens, ait été pillé autrefois par des chercheurs de trésors.

L'accès à la chambre se fait par un court vestibule, une dalle colossale ( elle pèse peut être 20 à 30 tonnes!) repose sur deux pilliers latéraux à plus de 2m au-dessus du sol. Une dalle transversale sépare le vestibule de la chambre. Comme dans beaucoup d'allée couverte de la région ( Aveny à Dampsmesnil, Le Bois Couturier à Guiry-en-Vexin), cette dalle est percée de part en part. On parle alors de "dalle-hublot" ou de "Trou des Âmes". Cette ouverture d'environ 30cm de diamètre devait certainement être fermée par un "bouchon de pierre" comme celui qui fut retrouvé au Bois Couturier et qui est aujourd'hui exposé au musée de Guiry-en-Vexin.

L'allée couverte de Trie-Château fut fouillée en 1876 par M.E. Rivière, MM. Fitan et L. de Vesly. Ils y découvrirent une série d'ossements humains, appuyant ainsi la thèse selon laquelle ce monument était une sépulture collective. La dalle-hublot aurait donc servi à faire passer les corps des défunts.


Jean-Jacques Rousseau, qui a longtemps séjourné au château de Trie, aimait parait-il venir se promener près du dolmen du bois de la Garenne. Il aurait inspiré Stanislas pour la construction du "faux dolmen" du parc Jean-Jacques Rousseau à Ermenonville.

D'après la légende ce sont des fées qui ont construit le monument avec des pierres qu'elles auraient rapportées dans leur tablier, et l'on raconte également que le dolmen est "sorti de terre à la manière des plantes". Enfin, une autre croyance populaire donnait au dolmen des vertus médicinales, les habitants de Trie avaient pour coutume de passer les enfants la tête la première par la dalle-hublot afin de les préserver de la maladie. Ce procédé n'est efficace paraît-il que pour les habitants des trois communes voisines, Trie-Château, Trie-la-Ville et Villers-sur-Trie.

Datation: Néolithique final, vers -3000 / -2000 avant Jésus-Christ.

Matériau: Calcaire

Classé Monument Historique : 1862

Localisation : Commune de Trie-Château (60), sur la route menant à Chaumont-en-Vexin tourner au lieu-dit Gomerfontaine puis continuer jusqu'au Bois de la Garenne. Tourner à droite après la voie ferrée, le dolmen se trouve à environ 500m depuis l'entrée du bois.

A proximité :
. Menhir de Trie-Château
à environ 150m en bordure de chemin.
. La Pierre Frite à Romesnil, Lavilletertre

Bibliographie:
André Auguste, Les Mégalithes du Sud-Ouest de l'Oise, Bulletin Archéologique du Vexin Français (BAVF) n°14.


Deux anciennes cartes postales montrant le Dolmen des Trois Pierres


Repost 0
Publié par Gaël - dans 60 Oise
commenter cet article