Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Le terme allée couverte désigne un type particulier de monument mégalithique appartenant au groupe plus général des dolmens. On parle parfois de Dolmen en Allée, et ils sont désignés par l'expression anglaise Passage Grave



Allée couverte du Mougau à Commana, vue du sud-ouest avec la cella à droite

Ce type de monument est composé d'une grande chambre souvent rectangulaire et allongée dont toutes les dalles de couverture sont à même hauteur, contrairement au dolmen à couloir dont la hauteur sous plafond augmente progressivement de l'entrée jusqu'au fond de la chambre. Il peut y avoir un vestibule d'entrée, généralement très court, et une chambre terminale appelée cella, séparée de la chambre principale par une dalle transversale ( Allée couverte du Mougau à Commana). Certaines allées couvertes possèdent une entrée sur le côté avec un petit couloir perpendiculaire à la chambre, on parle alors d'une "Allée couverte à entrée latérale" ( Le Rocher du Tréal à Saint-Just).


Allée couverte de la Pierre Percée à Trie-Château (60) avec sa "dalle-hublot"

Les allées couvertes du Bassin Parisien sont souvent fermées par une "dalle-hublot", c'est à dire une dalle transversale avec une ouverture circulaire de quelques dizaines de centimètres de diamètre en son centre ( Allée couverte d'Aveny à Dampsmesnil, Dolmen de la Pierre Percée à Trie-Château). Dans le Val d'Oise à Guiry-en-Vexin, on a retrouvé un véritable "bouchon de pierre" près de la très belle allée couverte du Bois Couturier. Le diamètre du bouchon correspond parfaitement à celui de la dalle-hublot, il permettait de fermer totalement le monument. On emploie parfois l'expression "Trou-des-Âmes" pour désigner l'ouverture de ces allées couvertes.

Plan de l'allée couverte du Tréal à Saint-Just

Les allées couvertes s'apparentent à un modèle architectural inspiré des monuments du nord de l'Europe ( Sud du Danemark, Nord de l'Allemagne). En France on en trouve tout particulièrement dans le Bassin Parisien et en Bretagne. D'après les analyses radiocarbones des objets qu'on y a découvert, la construction des allées couvertes remonterait au néolithique final, soit vers -3000 / -2500 avant l'ère chrétienne. Il s'agirait donc de monuments plus récents que les dolmens à couloir.


Partager cette page

Repost 0
Publié par